Accueil Dossiers Drogue & prostitution Nos actions Media Le Comité Participer Journaliste? Vidéo Elections Archives Contact NL >>
© Comité Alhambra 2020 - www.comitealhambra.be - www.facebook.com/quartieralhambra - comitealhambra@gmail.com
Comité Alhambra
Historique de la fermeture des rues dans le Quartier Alhambra. Depuis février 2009, deux carrefours ont été fermés dans le quartier à la demande des habitants qui avaient ras-le-bol des carrousels de voitures liées à la prostitution de rue sauvage. Il y a ainsi 6 rues en cul-de-sac: rues Van Gaver, rue des Commerçants des deux côtés de la rue de Laeken, rue de l’Epargne et la rue Saint - Jean Népomucène. Les voitures peuvent s’engager dans les rues mais doivent en sortir par la même extrémité. La traversée des rues est donc impossible. Ce n'est pas une solution idéale, mais les blocs ont permis de soulager énormément une série des nuisances liées au carrousel automobile de la prostitution qui comptait parfois 400 voitures par demi-heure. Survol 2006 - 2019 2019 Cette année, ça fait 10 ans que deux carrefours dans le quartier ont été fermés à la demande des habitants qui en avaient ras-le-bol des carrousels de voitures liées à la prostitution de rue sauvage: 09/11 Un des bacs à fleurs dans la rue Van Gaver est désolidarisé. Nous n’en connaissons pas la raison, mais dans le passé, quand les blocs en béton étaient encore présents, ceux-ci étaient régulièrement déplacés ou démolis par le milieu de la prostitution: 09/11 2018 Le bac à fleurs situé rue des Commerçants a été remis en place hier mercredi: 29/11 2017 Hier, les blocs de béton ont été remplaces par des bacs à fleur. Il s'agit d'un total de 6 bacs dans la rue Van Gaver, rue des Commerçants, rue de l'epargne et la rue Saint Jean Népomucène: 10/06 Voici les bacs de plantation que la ville va mettre – après remise en état et peinture - pour remplacer les blocs de béton qui bloquent actuellement les rues dans le quartier: 13/03 2015 Lancement de ‘11 propositions d’interventions’: 12/10 2012 29 mars    Régulièrement – au moins une fois par mois – les blocs de béton sont déplacés vers les bords par le milieu de la prostitution. Les riverains  prennent alors contact avec la ville, qui demande aux services techniques de les replacer aux endroits prévus.    Six mois après un entretien avec le Bourgmestre, les mesures complémentaires promises (voir suite) ne sont pas encore réalisées.    2011 27 octobre   Durant notre entretien à l’hôtel de ville, le bourgmestre Thielemans nous a promis des mesures complémentaires : Empêcher le carrousel automobile dans la rue du Pélican  en fermant le carrefour rue du Pélican/rue des Commerçants. Rechercher si d’autres mesures de circulation peuvent s’appliquer afin de forcer les clients à prostituées à rouler de grandes distances ;  ceci pour les décourager de circuler continuellement en rond dans le quartier. Déplacer la prostitution de rue vers l’avenue  Albert II, lieu où les prostituées se trouvaient auparavant. A cet endroit les carrousels automobiles causent moins de soucis. Placement de grands panneaux signalant aux clients des prostituées que le quartier est sous surveillance de caméras de police. Ceci peut avoir un effet dissuasif. De plus ces panneaux sont obligatoires légalement. On opterait pour un format plus grand que le minimum requis. 31 mai   Contrat de quartier ‘Les Quais’ :  Réfection des rues des Commerçants et Van Gaver.    Début mai les travaux ont commencé avec quelques mois de retard. Ils avancent bien.    A la demande de nombreux habitants le carrefour Van Gaver et Commerçants restera  fermé. A la place des blocs de béton , des plots  rétractables seront posés,  ainsi la police et les pompiers pourront passer en cas d’urgence.  2010 24 septembre   Les grands travaux au bâtiment de la CPAS de la rue de Laeken sont terminés. La rue adjacente Saint Jean Népomucène - dont une partie était utilisée comme chantier - est depuis hier à nouveau accessible à la circulation.   Afin d'éviter qu'un carrousel automobile ne s'installe à nouveau la ville poserait un bloc de béton aujourd'hui pour fermer la rue. C'était prévu ainsi par le plan de mobilité.   20 aôut   Contrat de Quartier 'Les Quais' – enquête publique      L’enquête publique se déroule du 20 aôut 2010 au 18 septembre 2010. Pendant toute la durée de l’enquête, le dossier complet de la demande peut-être consulté au Département Urbanisme (Centre Administratif, 10e étage).   La runion de la Commission de concertation est fixée au 29 septembre 2010   Plus >>>   26 juin   Durant la nuit du 26 au 27 juin, une dizaine d’agents de la police bruxelloise ont dressé 192 procès verbaux. Quatre concernaient des hommes qui urinaient à terre, deux pour surcharge de bruit dans des bars, 84 pour des infractions au code de la route et 104 pour tapage nocturne en rue et pour des prostituées qui bloquaient des entrées d’immeubles .   Etonnement selon la police de Bruxelles beaucoup des ces hommes qui venaient voir des prostituées le faisaient avec la voiture de leur épouse. Ils ne risquent donc pas seulement une amende mais aussi une bonne dispute conjugale selon la police.   En parallèle la police de Bruxelles a aussi ces derniers jours dressé 17 procès verbaux à charge de voitures 'juke-box', ce sont des voitures qui circulent en rue avec les fenêtres ouvertes et l’installation stéréo poussée au maximum de son volume.   19 mars    Le comité Alhambra et quelques commerçants furent invités par le cabinet El Ktibi à l’Hôtel de Ville pour une évaluation du plan de mobilité.    Nous avons déclaré les choses suivantes au chef de cabinet de El Ktibi :  Willem Stevens ,  et à quelques autres personnes responsables du  contrat de quartier  ‘Les Quais’ :   Le plan de mobilité – fermeture de quelques rues - a apporté aux habitants du quartier Alhambra un effet positif. Les nuisances ont  considérablement diminuées.    Les carrousels automobiles ont baissé de façon sensible en général.    La circulation stagnante est découragée.  Nous pouvons donc parler d’un grand pas dans la bonne direction.    Nous avons encore apporté les suggestions suivantes :    Fermeture du Quai au Foin la nuit, endroit où la gêne s’est accrue actuellement (à côté de la KVS)    Fermeture du bypass derrière la KVS.    Fermeture de la rue du Pélican afin de casser le carrousel automobile à cet endroit.    Amélioration de la signalisation routière : certains panneaux ne sautent pas aux yeux dans le paysage urbain, ou sont inexistants.  Les étapes suivantes sont :    Remplacer les blocs de béton par des plots rétractables, mais bien d’un type nouveau qui sont prévus pour du vandalisme lourd (une  voiture peut les heurter sans les endommager). Ceci devient alors la solution définitive.    Dès que ces plots sont installés, le parking sera à nouve au possible dans la rue Van Gaver et des Commerçants. Tant que les blocs  de béton s’y trouvent, cela ne se peut pour des raisons de sécurité pour les pompiers et la police.    L’amélioration de la signalisation routière.  L’idée a aussi été émise de réaliser une  véritable  petite place au triangle formé par les rues des Commerçants, Saint Jean Népomucène.  Grâce aux subsides reçus suite à une action de certains riverains dans le cadre des Quartiers Verts, on fournirait une verdurisation  supplémentaire ( arbres…).  Willem Stevens viendrait voir sur place accompagné des responsables des services concernés quelles sont les possibilités. Dès 2011 les plans  pourraient être exécutés.  Plan de Mobilité retravaillé selon les propositions du Comité Alhambra >>>  Le cabinet El Ktibi et les services concernés  nous avertiront, dès que de plus amples examens seront faits,  de la possibilité de fermeture du  Quai au Foin.  Pour résumer : la collaboration avec le cabinet El Ktibi via Willem Stevens se déroule efficacement et convivialement. Nous espérons que cela rayonnera positivement sur notre quartier.   Mars   ' ... Au cours de la réunion publique de lundi 15 mars aux ‘De Markten’, les plans du contrat de quartier ‘Les Quais’ furent exposés. Il en  découle que l’actuel plan de mobilité  - à quelques détails près – deviendra définitif. Nous en sommes très satisfaits ... '    > lettre à bourgmestre Thielemans: mars 2010   15 mars   Le lundi 15 mars la Ville de Bruxelles a organisé une réunion informative au sujet du contrat de quartier ‘Les Quais’   Les plans concernant la réfection des rues des Commerçants, Van gaver du Chantier….furent présentés.   Dans les grandes lignes les choses suivantes furent exposées : Le croisement des rues Van Gaver et Commerçants restera fermé. En lieu et place des blocs de béton des plots rétractables seront placés de telle sorte que la police et les pompiers puissent passer en cas d’urgence. Dans chaque rue  des places de parking seront prévues. Il sera possible à nouveau de se garer de chaque côté dans la rue Van Gaver. Dans chaque rue des arbres seront plantés. Les trottoirs et rues seront refaits de façade à façade en pavés sciés (de type plat). Les panneaux de signalisation qui doivent informer que les rues sont en cul de sac doivent être placés plus visiblement dans le paysage urbain. Avant le 17 décembre les travaux devraient commencer. Ils s’étendraient sur 6 mois environ. Un certain nombre d’habitants suggèrent de faire de la rue Van Gaver un piétonnier, donc de fermer cette rue à toute circulation. Le parking d’un hôtel serait encore accessible via la rue du Chantier (actuellement la sortie de ce parking).   Il fut aussi proposé de fermer le Quai au Foin et le bypass derrière la KVS.   La réfection des rues de Laeken et de la porte d’ Anvers – initialement reprises dans le contrat de quartier – est postposée . Le timing dépendra de la réfection des boulevards centraux (prévu après 2012) 2009 27 octobre    Les blocs de béton on été remis aujourd'hui.  23 octobre    Selon  Willem Stevens (cabinet El Ktibi) le blocage des rues de l'epargne et des commerçants du coté du boulevard Emle Jacqmain a été retiré  temporairement aujourd'hui dans le cadre du reasphaltage de la rue de laeken ce week end. Dès la semaine prochaine les blocs de beton  seraient remis a leur place originelle.  Afin de limiter les carrousels automobiles entretemps monsieur  Stevens a demandé a  l'entrepreneur de fermer la rue des commerçants le soir  pour que les voitures ne puissent pas entrer dans la rue.    23 octobre    Les blocs de béton de la rue de l'Epargne et de la rue des Commerçants direction E.Jacqumain ont été enlevés aujourd'hui. Du côté opposé,  dans la rue Van Gaver, ils sont toujours présents. La raison serait probablement que des travaux auront lieu dans la rue de Laeken la semaine  prochaine: Les rues de l'Epargne et des Commerçants ont été libérées afin de servir de déviation. Nous essayons de joindre la ville afin  d'obtenir de plus amples informations    juillet   lettre à monsieur Elio di Rupo (PS) - mai 2009 >>>  réponse de monsieur Thielemans (PS) >>>    mai   lettre à monsieur Elio di Rupo (PS) >>>  réponse de monsieur Elio di Rupo >>>    réponse de l'echevin Ceux >>>   avril   Apres que les plots de metal et les plots alumettes n'aient pas resisté contre le vandalisme ils ont été remplacés par des blocs de beton.  21 mars     Vendredi dernier, les plots verts furent placés à nouveau dans la rue des Commerçants à hauteur de la rue du Pélican et ce après que les  prostituées transsexuelles les aient arrachés du sol (voir plus loin). Quelques heures plus tard les mêmes plots étaient à nouveau sur le trottoir  afin que les autos puissent avoir libre jeu comme avant. Depuis une semaine le marché de la 'chair' fonctionne comme auparavant dans cette  partie de la rue des Commerçants, avec toutes les nuisances d’antan pour les habitants.    La Ville est toujours en recherche de solutions. Le service technique souhaiterait aussi que les services de police patrouillent un peu plus souvent car pour l’instant ils brillent par leur absence. Le Bourgmestre Thielemans (PS) n’avait-il pas dit le 18 novembre qu’un commissariat mobile serait placé dans notre quartier?   7 mars     Les 'plots alumettes' qui entraînent des cul-de-sac dans  un certain nombre de rues du quartier ont durant les premières semaines été arrachés  à plusieurs endroits. Suite à  cela la ville a décidé de les remplacer par des plots de métal. Ceux-ci aussi, après quelques heures furent la cible  du vandalisme, les prostituées les arrachèrent simplement du sol. Le ciment dans lequel ils furent placés n’a pas eu le temps de durcir.  Aujourd’hui les plots de métal sont à nouveau placés. Nous espérons que cette fois-ci le ciment aura le temps de durcir afin qu’ils soient fixés  solidement dans le sol.   Par le vandalisme quotidien il y a eu la semaine dernière des brèches constantes dans l’ensemble des rues à cul-de-sac, de telle sorte que les  carrousels automobiles ont pu a nouveau tourner comme d’habitude. Cela a donné aux clients des prostituées l’impression qu’il y a toujours  moyen de passer quelque part et ils continuent de s’engager dans les rues fermées, plus d’un mois après l’application du plan de mobilité.    De ce fait les problèmes décris sous ‘25 février 2009’ perdurent toujours.    Nous espérons que la Task Force Prostitution de la Ville de Bruxelles trouvera une solution afin de prendre den charge le double problème de la prostitution de rue lié à la surcharge de nuisances sonores dans les rues   25 février   La plus grande surprise du nouveau plan de circulation est sans aucun doute le nombre de voitures qui s’engagent dans les rues sans issues. Apparemment les panneaux de signalisation se remarquent trop peu, ou les automobilistes les ignorent. Ils se créent ainsi des bouchons et les chauffeurs essaient alors de se chasser de la rue en klaxonnant …   La nouvelle situation de circulation est donc pour l’instant aléatoire.   Nous avons demandé à la ville si elle ne pouvait assurer une meilleure signalisation.   De plus il faudrait beaucoup plus de contrôles de police. Pourquoi ne pas placer actuellement le commissariat de police mobile à la porte d’Anvers comme le bourgmestre l’avait annoncé il y a quelques mois?   Nous continuons d’œuvrer pour que les rues soient dorénavant fermées à leur début par des plots rétractables, gérés par un système intelligent, de manière à ce que les habitants puissent y entrer, mais pas des voitures étrangères à la rue.   La rue qui longe la KVS doit aussi être fermée, au moins la nuit.   Quand le café de prostitution Tropicana doit-il fermer ses portes pour un mois ? Encore une mesure que le bourgmestre avait annoncée personnellement il y a quelques mois. Ce café continue d’attirer des prostituées.   Un plan global doit donc être installé, qui va beaucoup plus loin que les mesures actuelles et qui sera suivi plus intensément. Tant que, de manière drastique et immédiate, l’action ne sera pas menée ce seront des interventions peu efficaces.   La ville nous a dit que lundi la Task Force Prostitution se réunirait à nouveau afin de discuter des mesures complémentaires à prendre.   Cette semaine les plots « allumettes » seront remplacés par des exemplaires en métal, le type de plots que l’on rencontre partout en ville. Les plots actuels ne résistent pas au vandalisme. 13 février    Ca y est !  Deux carrefours ont été fermés : (rue Van Gaver/ des Commerçants et Commerçants/rue de l’ Epargne) dans le quartier autour du  KVS. Il y a ainsi 6 rues en cul-de-sac: rues Van Gaver, des Commerçants des deux côtés de la rue de Laeken, de l’Epargne, Jean  Népomucène.  C’est un essai de 6 mois.   Le but du test est de constater ce qui est possible afin d’améliorer la qualité de vie dans le quartier.    Les voitures peuvent s’engager dans les rues mais doivent en sortir par la même extrémité. La traversée des rues est donc impossible.    A plus long terme les rues pourraient être pourvues de plots rétractables avec reconnaissance des plaques minéralogiques des voitures des  habitants et des commerçants locaux. Les rues pourraient dès lors être fermées complètement le soir à partir d’une certaine heure.    Durant le test un certain nombre de parkings sont supprimés. Ceci est temporaire. Dans le plan définitif, lors de la pose des plots rétractables,  ces places de parking seraient à nouveau disponibles, et peut-être réservées aux habitants.    Nous sommes conscients que ce test n’est pas une situation idéale. Mais entre cet inconfort et la surcharge continuelle notre choix est vite fait !    Le plan de mobilité actuel est continuellement évalué par la ville de Bruxelles.    Le chaos qui accompagne l’installation d’un nouveau plan de circulation est selon le service technique de la ville normal, et doit se résorber  durant les semaines à venir sans problèmes.  4 février Suite page 2 >>>