© Comité Alhambra 2023 - www.comitealhambra.be - www.facebook.com/quartieralhambra - comitealhambra@gmail.com
Comité Alhambra
La prostituion chinoise Les TDS asiatiques sont généralement discrètes et recherchent leurs clients principalement en ligne. Depuis début 2022, cependant, nous avons remarqué qu'elles font de plus en plus du racolage sur la voie publique et que leur nombre augmente. Cela nous inquiète. Maintenant qu'il y a moins de prostituées originaires de l'Europe de l'Est actives dans le quartier, nous ne voudrions pas que les TDS chinoises prennent leur place. Elles semblent être bien organisés et nous ne savons pas quelle organisation est derrière tout cela. Les clients témoignent sur les sites spécialisés qu'ils peuvent choisir entre plusieurs femmes dans un appartement. Un phénomène similaire se produit dans d'autres villes européennes, ce qui montre que cette forme de prostitution de rue est souvent liée à la traite des êtres humains. Le Comité Alhambra est-il contre la prostitution? et 13 autres répsonses >>> Survol 2021 - 2023 2023 Hier, il y a eu deux interpellations lors du Conseil communal qui concernaient notre quartier: 30/01 Bianca Debaets a demandé au bourgmestre Philippe Close où il en était avec la prostitution de rue chinoise, quelles étaient les actions entreprises et quelle était sa position sur la mise en place d'une zone de tolérance pour la prostitution de rue, comme le demandait le comité de quartier Alhambra. Le bourgmestre Philippe Close a été assez bref dans sa réponse, au grand dam de Bianca Debaets. 'Je doute que les membres du comité de quartier soient satisfaits'. Une fois de plus, elle a plaidé pour une approche coordonnée au niveau régional. Elle ne comprend pas non plus pourquoi le bourgmestre Philippe Close est contre les zones de tolérance - que ce soit à Bruxelles ou la villa Tinto à Anvers - "pour des raisons féministes". Ce soir, lors du conseil communal, Bianca Debaets (CD&V) va interpeller le bourgmestre Philippe Close concernant la prostitution chinoise dans le quartier: 30/01 - Avez-vous des éléments ou des indicateurs provenant de la police ou des intendants de la ville que le problème de la prostitution de rue chinoise est effectivement en augmentation ? - De quelle manière avez-vous décidé d'aborder cette question ? - Quelle est votre réponse à la demande du Comité Alhambra d'une zone de tolérance pour la prostitution de rue et prévoir des amendes SAC pour les prostituées qui font du racolage en dehors de la zone de tolérance ? Pouvez-vous nous en dire plus ? - Quelles mesures avez-vous décidé de prendre maintenant qu'il apparaît que cela implique effectivement le trafic d'êtres humains ? - Pouvez-vous préciser si des contrôles sont effectués régulièrement, par exemple dans les environs du quartier Alhambra ? Ces contrôles étaient-ils déjà intensifiés dans le contexte de ce nouveau problème ? - Dans quelle mesure travaillez-vous avec la Région de Bruxelles-Capitale sur cette question et avez-vous collaboré sur une stratégie régionale ? Le 1er juin 2022, la prostitution a été dépénalisée. Toutefois, par exemple, le proxénétisme, la traite des êtres humains, l'organisation de la prostitution d'autrui en vue d'en tirer un profit anormal restent punissables : Art. 76.Dans le chapitre IIIbis/1, inséré par l'article 75, il est inséré un article 433quater/1, rédigé comme suit: "Art. 433quater/1. Le proxénétisme Le proxénétisme consiste, sans préjudice de l'application de l'article 433quinquies, en l'un des actes suivants commis à l'encontre d'un majeur: - organiser la prostitution d'autrui dans le but d'en retirer un avantage, sauf dans les cas prévus par la loi; - promouvoir, inciter, favoriser ou faciliter la prostitution dans le but de retirer, directement ou indirectement, un avantage anormal économique ou tout autre avantage anormal; - prendre des mesures pour empêcher ou rendre plus difficile l'abandon de la prostitution. Cette infraction est punie d'un emprisonnement d'un an à cinq ans et d'une amende de cinq cents euros à vingt-cinq mille euros. La tentative de commettre cette infraction est punie d'un emprisonnement de six mois à trois ans et d'une amende de cent euros à cinq mille euros. L'amende visée aux alinéas 2 et 3 est appliquée autant de fois qu'il y a de victimes.". Plus: https://etaamb.openjustice.be/fr/loi-du-21-mars-2022_n2022031330 https://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article_body.pl?language=fr&caller=summary&pub_date=22-03-30&numac=2022031330 La prostitution de rue chinoise bat son plein !: 10/01/2023 Nous avons demandé au bourgmestre Philippe Close d'élaborer un nouveau cadre pour notre quartier, qui comprend une zone de tolérance pour la prostitution de rue, mais aussi un nouveau règlement de police qui autoriserait à nouveau les amendes SAC si les prostituées font du racolage en dehors de cette zone de tolérance. La ville nous promet une réponse concrète prochainement. 2022 Nous avons envoyé un e-mail à l'organisation PAG-ASA pour l'informer du problème des prostituées de rue chinoises dans le quartier Alhambra: 18/08/2022 Ils nous ont répondu en nous demandant si nous pouvions distribuer un flyer parmi les victimes présumées. Les informations - également en chinois/mandarin - font référence à un site web, un numéro de téléphone et une adresse. Un certain nombre de voisins sont prêts à imprimer le dépliant et à le distribuer. Reste à savoir si nous parviendrons à atteindre les victimes présumées d'exploitation de cette manière. (…) Le ministre compétent Vincent Van Quickenborne, avait promis que la traite des êtres humains serait sévèrement réprimée. Dans la pratique, cependant, cela ne semble pas être aussi simple, comme l'a montré récemment l'exploitation de 55 travailleurs sur un grand chantier dans le port d'Anvers. Le ministre avait alors promis 40 inspecteurs supplémentaires, mais selon les experts, cela ne suffit même pas à contrôler tous les chantiers de construction. Qu'en est-il de la prostitution de rue ? Et la prostitution en vitrine sera-t-elle prioritaire compte tenu des ressources limitées ? Pag-Asa nous conseille de continuer à dénoncer la situation à la police locale lors de nos réunions mensuelles. Ils ne peuvent rien faire eux-mêmes tant que les victimes ne contactent pas l'organisation ou la police. Nous ne remettons pas en cause le bon travail de PAG-ASA, mais il est plutôt frustrant qu'ils appellent pour signaler des abus, mais que peu de mesures puissent être prises. (…) ‘Chinezen in België seksueel en economisch uitgebuit: ‘Het wordt steeds erger’ - De Morgen - 16/06/2022 ... Volgens Sarah De Hovre, directrice van de Brusselse hulporganisatie Pag-Asa , zijn de slachtoffers inderdaad “een makkelijke prooi”. Dat heeft te maken met de taalkloof en de culturele barrière, maar ook met het feit dat de meesten een grote som geld moeten neertellen om hier te geraken. Die schuld betalen ze af door gratis te werken. “Aziatische restaurants en massagesalons zijn de twee belangrijkste sectoren”, zegt ze' ... ... 'Het resultaat is ook te zien in de Brusselse Alhambrawijk, gekend om haar straatprostitutie. “Daar zien we al een tijdje een toename van Chinese sekswerkers”, zegt Vanhoutte. VIDEO: ‘Herbekijk BRUZZ 24 over Chinese prostitutie in de Alhambrawijk’ - Bruzz - 15/06/2022 ... Stef Janssens van het federale migratiecentrum Myria liet eerder ook weten dat Chinese vrouwen per vliegtuig naar Oost-Europa worden gesmokkeld met een valse identiteit. Vandaar reizen ze dan verder naar andere landen met een tweede valse identiteit. Denk daarbij aan Duitsland, Zwitserland, Nederland, Oostenrijk, Spanje en ook België. "Daar moeten ze hun smokkelschulden dan afbetalen met prostitutiewerk."' ... Augmentation du nombre de TDS chinoises à des adresses privées: 15/06 En janvier, nous avons signalé pour la première fois la prostitution de rue chinoise sur le boulevard Emile Jacqmain, un phénomène jusqu'alors inconnu dans le quartier Alhambra mais qui s'est développé discrètement au cours des deux dernières années. À l'époque, il n'y avait qu'une seule adresse connue au-dessus du supermarché chinois de la rue Saint-Pierre. Notre message sur Facebook a été repris par la presse et les rabatteuses chinoises ont disparu de la scène pendant un certain temps. Elles sont très attachées à la discrétion. Nous sommes maintenant six mois plus tard et nous remarquons de nouveau une forte augmentation du nombre de TDS asiatiques. Le nombre d'adresses où les clients sont emmenés est également passé de un à quatre. Il y en a peut-être d'autres. Le prix d'un "tout compris" est passé de 70 euros à 50 euros. ‘Hoe de Chinese prostitutie uitdijt in de Alhambrawijk’ - Bruzz - 09/02/2022 ... "Het minpunt, behalve mijn medelijden met Yoyo die letterlijk bandwerk verricht, is dat de beloofde tijd erg theoretisch blijft.” Zijn verhaal over het bandwerk wordt door andere klanten bevestigd. Een verdere forum­bezoeker vertelt dan weer hoe hij in het appartement een erg jonge vrouw mocht kiezen. ... ‘Spanish police break up Chinese prostitution ring after tip’ - MYNorthwest - 18/01/2022 MADRID (AP) — Spanish police have broken up a human trafficking ring that forced Chinese women into prostitution in Spain. The gang approached the women in China and promised them well-paying jobs in Europe, Police Commissioner Carlos Rio-Miranda Iglesias said Tuesday. Each woman paid the gang between 8,000 and 10,000 euros ($9,100-$11,400). After being flown to Spain, however, they were told they had a debt to the gang, held in unhygienic conditions in apartments and forced to work as prostitutes 24 hours a day, Rio-Miranda Iglesias told a press conference. The gang took away the women’s passports and anyone who opposed the gang’s demands was drugged, he said. The apartments were in the Spanish capital of Madrid and the northern Spanish cities of Zaragoza and Bilbao. Police acted on a tip-off and arrested 63 people, including 60 Chinese citizens, two Spaniards and a Pakistani. The alleged ringleader in Spain was a Chinese woman, although the gang’s true bosses are believed to be in China, police said. ‘Chinese straatprostitutie in de lift in de Alhambrawijk’ - Bruzz - 19/01 … ‘Het prostitutienetwerk beloofde aan Chinese meisjes jobs en papieren in Europa, tegen de betaling van 8.000 tot 10.000 euro. Eens aangekomen kregen ze via een ingewikkelde constructie wel verblijfspapieren (die weer afgenomen werden), maar werd hen ook verteld dat ze een hoge schuld moesten afbetalen door als prostituee te werken. De facto kwamen ze daardoor in een soort slavernij terecht, in huizen waar ze ook in erbarmelijke omstandigheden werkten.’ … Récemment, nous avons eu notre réunion mensuelle avec la police locale. Nous avons principalement parlé des TDS asiatiques qui font du racolage habituellement sur le boulevard Emile Jacqmain, mais qui étendent désormais leur zone d'action à la rue Saint Roch et à la rue des Commerçants: 18/01/2022 Nous avons principalement parlé des TDS asiatiques qui font du racolage habituellement sur le boulevard Emile Jacqmain, mais qui étendent désormais leur zone d'action à la rue Saint Roch et à la rue des Commerçants. Comment cela fonctionne-t-il ? Un client sur le site spécialisé Youppie. net explique : Nouvelle pratique de Chinoises sur le boulevard Jacqmain: à deux reprises, j’ai été abordé par une femme chinoise qui d’habitude tapine et qui me propose, dans un mélange d’anglais et d’espagnol de rencontrer deux filles qui sont dans l’immeuble en annonçant le tarif (70 euro). Si aucune ne me plait je peux juste partir, il n’y a aucune obligation. Je tente le coup et dans l’ascenseur, la rabatteuse me demande déjà si je préfère les petites ou les grosses poitrines. Arrivés à l’étage, elle me présente deux filles: l’une à la poitrine plantureuse et déjà un peu mature et l’autre toute jeune avec de petits nichons. Je suis resté avec celle-là et je ne l’ai pas regretté. Donc si une Chinoise vous aborde mais qu’elle ne vous attire pas spécialement, écoutez-la toujours. Il y a parfois une bonne surprise à la clé!' Les TDS asiatiques sont généralement discrètes et recherchent leurs clients principalement en ligne. Récemment, cependant, nous avons remarqué qu'elles font de plus en plus du racolage sur la voie publique et que leur nombre augmente. Cela nous inquiète. Maintenant qu'il y a moins de prostituées originaires de l'Europe de l'Est actives dans le quartier, nous ne voudrions pas que les TDS chinoises prennent leur place. Elles semblent être bien organisés et nous ne savons pas quelle organisation est derrière tout cela. 2021 Lettre à la Secrétaire d'Etat Sarah Schlitz concernant le projet de loi modifiant le code pénal sexuel et légalisant la prostitution + réponse. Nous avons également contacté le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne mais nous n'avons pas reçu de réponse: 19/10/2021 '‘Chère Mme Schlitz, (…) Depuis 20 ans, nous plaidons pour que des mesures structurelles libèrent les quartiers résidentiels des nuisances de la drogue et de la prostitution, et offrent de meilleures conditions de travail et de vie aux travailleurs du sexe. Depuis 1999, nous répétons que nous ne sommes pas opposés au travail du sexe et nous ne voulons pas stigmatiser cette profession. A cet égard, nous saluons votre ambition de lui donner un cadre juridique niveau fédéral. Cela nous semble légitime et important pour notre société. Néanmoins, malgré notre soutien au cadre juridique que vous souhaitez donner au métier, nous sommes très inquiets lorsque nous lisons que vous souhaitez légaliser la prostitution de rue. (…) Ce qui nous inquiète, c’est la porte ouverte à la prostitution de rue dans des quartiers résidentiels. En effet, des années d’expérience nous ont montré que les deux activités - prostitution de rue et résidentiel - sont incompatibles pour plusieurs raisons : (…) 3. Troisièmement, la prostitution de rue est la forme selon laquelle les filles sont le plus exploitées : elles sont promenées comme des objets par leurs souteneurs à travers l’Europe au gré du laxisme législatif des pays. (…) Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de traiter la prostitution de rue comme une problématique spécifique, distincte de celle du métier de la prostitution, et qui nécessite donc une approche très spécifique. Plutôt que de légaliser la prostitution de rue, nous vous demandons, au contraire, de donner aux autorités locales les moyens de la combattre dans les zones résidentielles. (…)” Réponse de Mme Schlitz: “Cher Comité Alhambra, Nous vous remercions pour votre e-mail et nous nous excusons de ne pas avoir pu y répondre plus tôt. Nous avons bien pris connaissance de vos inquiétudes quant à la situation dans votre quartier. Le projet de loi du Ministre de Justice vise à dépénaliser la prostitution, mais le proxénétisme et l’abus de prostitution restent punissables. Cela offrira la possibilité de créer un cadre juridico-social pour les personnes en situation de prostitution, leur permettant d’avoir un statut social et un environnement de travail plus sûr. (…)”